Gringalets VS Sharks

MERCREDI 24 OCTOBRE 2012 20H30 STADE JEAN GUIMIER (Nanterre)
3ème match de la saison en 3 tiers-temps de 25 minutes
23 joueurs présents, 3 coaches, 3 supporters

GRINGALETS0 - 20SHARKS DASSAULT

Temps frais et très humide, terrain très très gras.
Très bon arbitrage de Bruno.

Ce déplacement chez nos voisins a attiré du monde et pas mal de nouvelles têtes : c’est bon signe pour essayer de laver l’affront de notre défaite en fin de saison l’an dernier qui nous avait coûté l’invincibilité qui nous tendait les bras. Nous débarquons à l’heure et dans la bonne humeur dans ce stade si particulier au pied de la cité Picasso.

Les attentes devant chez Momo et devant les vestiaires nous l’avaient fait comprendre mais il va falloir bien s’échauffer car le temps frais et humide est bien là. Le bruit des premiers pas sur la pelouse ne nous trompe pas : les appuis vont être fragiles ce soir et la ballon s’annonce glissant.

Les traditionnels pas chassés nous permettent de reconnaître dans les rangs adverses certains de nos bourreaux de l’an dernier : rien de tel pour motiver un Shark avant le coup de sifflet d’un match. Les coaches conviennent d’un match en 3 tiers temps de 25 minutes avec jeu au pied autorisé sur tout le terrain.

Le match peut démarrer avec Bruno au sifflet : l’arbitre que nos hôtes nous avait annoncé a du en effet déclarer forfait et Bruno le remplace au bras levé.

Les premiers temps de jeu confirment que les conditions de jeu ne font pas être conciliantes avec le beau jeu. Des en-avant ponctuent les actions de part et d’autres. On comprend assez vite également que nos adversaires vont s’appuyer sur une animation offensive assez limitée : percussion du 1er centre ou jeu au pied du 10.
Avec un tel temps, Ok pour les passes c’est pas génial mais par contre les Sharks profitent de cette belle pelouse (certes très grasse) pour montrer à quel point on sait bien plaquer et découper. Nos arrières s’adaptent également bien à cette nouveauté pour nous du jeu au pied sur tout le terrain dont nos adversaires abusent ce qui va se retourner contre eux.
Nos coups de pieds tactiques fonctionnent à merveille et conduisent au premier essai de la partie. Juste après la remise en jeu, les Sharks assomment les Gringalets avec une action d’envergure où la savonnette file à l’aile qui mène à un essai en coin. Les Gringalets accusent fortement le coup et la virulence de leurs percussions et placages baissent d’intensité. On en profite pour marquer un 3ème essai avant la pause méritée.
Le halo de fumée se dégageant du groupe écoutant les consignes des coaches et les visages tuméfiés sont là pour prouver que nos adversaires sont rugueux et qu’il va falloir rester vigilant pour contenir leur fougue.

Le deuxième tiers-temps nous voit toujours aussi appliqués en défense et audacieux en attaque malgré les conditions difficiles. Un essai viendra récompenser notre équipe qui est la seule qui tente de développer son jeu.
La fatigue cumulée sur ce terrain gras va faire que le 3ème tiers temps est encore un peu plus brouillon. Une action viendra toutefois éclairer cette période : une moulinette légendaire de notre demi de mêlée qui va lui permettre de s’échapper sans toutefois aller à Dam.
Le match se termine un peu dans la confusion… et juste à temps puisque après la haie d’honneur et le débriefing des coaches, c’est sans les projecteurs que nous devons rentrer au vestiaire en cherchant à l’aveugle la pharma et autres affaires laissées sur la touche.

La bière d’après match est plus qu’appréciée puis direction le club-house. Une ambiance bizarre avec d’un côté les Gringalets autour de leur table avec leurs biscuits apéro et de l’autre les Sharks avec des bières distribuées au compte-gouttes. Le gardien du stade coupe encore une fois le courant pour nous signifier qu’il est temps de partir.
Benoit retrouve sa voiture avec la vitre cassée et la serrure forcée. Ca se rajoute à l’accueil peu convivial. Les solutions successives de repli pour la 3ème MT sont un échec et la soirée se termine un peu en eau de boudin avec une dizaine de Sharks au Mc Do de Suresnes.

Points positifs :

  • Bonne intégration des nouveaux joueurs
  • Quel match en défense : quasiment aucun franchissement. Peu de décalage laissés également : on est restés très attentifs à la position de nos vis-à-vis.
  • Placement défensif des avants autour du ruck sur les ballons perdus en étirant notre défense plutôt que de tenter de batailler un ballon qu’on ne récupèrera pas. Du coup l’adversaire avait aucune solution offensive
  • On a su s’adapter aux règles et aux conditions
  • Volonté de construire quand même nos actions offensives

  • Points négatifs :

  • Comme depuis le début de saison, on n’est pas assez agressifs ou solides sur les déblayages adverses. Il faut bien s’ancrer et tenir sur ses appuis.
  • Dans les phases défensives, dans nos 22m, quand on est sous pression, il faudrait qu’on sécurise plus nos ballons et qu’on pose plus le jeu pour assurer une transmission plus propre vers le 10. On se met souvent en difficulté par précipitation.
  • Il faut penser à se placer sur les cotés du ruck pour ralentir la montée des 3e lignes sur le botteur quand il y a jeu au pied
  • Une voiture fracturée ?
  • Une 3ème MT au Mc Do : pour le match contre Subsea, on va réserver un endroit où passer la soirée si rien de très concret n’est prévu par nos hôtes.

  • Planning :

  • 5 Novembre : Subsea7 vs Sharks à Suresnes
  • 16-18 Novembre : Déplacement Sharks/Sharkiras à Bristol


  • www.sharks-dassault.fr